Ça vient de sortir

Les Grands AteliersUn lieu unique de formation, d'expérimentation et de recherche en architecture

Anne-Monique Bardagot et Alain Snyers (dir.)

 

© Presses universitaires de Saint-Étienne

 

Cet ouvrage collectif explore des pratiques pédagogiques actives qui ont bénéficié de l’existence d’un lieu dédié à l’expérimentation constructive : les Grands Ateliers situés à Villefontaine, entre Lyon et Grenoble. Il ouvre des pistes de réflexion sur la question de l’enseignement de l’architecture par le faire, et de la recherche par le projet et l’expérimentation. Les Grands Ateliers sont un lieu mutualisé, exemplaire et unique, au service de plusieurs établissements d’enseignement supérieur où se produit une alchimie fertile à travers la découverte et la manipulation des matériaux, les expérimentations à échelle 1 et le croisement des disciplines, la confrontation des savoirs autour de projets communs et concrets. Les Grands Ateliers facilitent les pédagogies alliant théorie, pratique et recherche, décloisonnement des disciplines et apprentissage expérientiel où les étudiants sont plongés dans la « réalité constructive ». Ces pédagogies sont ouvertes à la recherche et au développement en architecture associée à une préparation au travail collaboratif indispensable pour relever les défis contemporains. Les Grands Ateliers rendent possible des synergies avec le monde professionnel ainsi qu’avec les collectivités territoriales, et ainsi favorisent des dynamiques de formation et de recherche en faveur de nouvelles façons de penser et faire l’architecture.

ISBN 978-2-86272-729-5
Format 21x27 cm - 240 pages
Prix 25€

Disponible en librairie ou par correspondance (publications @ univ-st-etienne.fr)

Publié le 19 novembre 2020

La Fabrication du diableou pourquoi a-t-on besoin du diable ? (XVᵉ-XVIIIᵉ siècle)

Marie-Joëlle Louison-Lassablière et Christian Jérémie (dir.)

 

© Presses universitaires de Saint-Étienne

 

Tandis que beaucoup affirment que l’homme est le jouet du diable, cet ouvrage démontre qu’il sert les projets humains et devient un instrument pour accuser, justifier, condamner, argumenter, critiquer, moquer... au point d’être utilisé comme une arme par celui qui écrit.
L’évolution de la figure diabolique au fil du temps renseigne également sur la société qui y a recours. Sans exclure l’analyse théologique et symbolique du diable, les auteurs réfléchissent avant tout sur la manière dont une époque parvient à définir ses valeurs à l’aide de leur image inversée.

ISBN 978-2-86272-717-2
Format 16 x 24 cm - 230 pages
Prix 20€

Disponible en librairie ou par correspondance (publications @ univ-st-etienne.fr)

Publié le 12 novembre 2020

Des sans-logis aux sans domicileLe Foyer Notre-Dame des Sans-Abri à Lyon depuis 1950

Axelle Brodiez-Dolino

 

© Presses universitaires de Saint-Étienne

 

La France comptait en 2012, date de la dernière grande enquête INSEE, 140 000 personnes sans domicile. Leur nombre semble avoir nettement augmenté depuis. Phénomène omniprésent dans les médias, terrain de choix pour les sociologues et anthropologues, on ne sait pourtant quasiment rien de son histoire au XXe siècle.
Au prisme d’une association centrale dans l’espace lyonnais, Le Foyer Notre-Dame des Sans-Abri, cet ouvrage permet de répondre à bien des questions. Qui sont les personnes à la rue en France et comment leurs profils ont-ils évolué ? Quels changements ont subi les hébergements sous l’impact des associations, des pouvoirs publics, des individus accueillis et de la conjoncture ? Quels sont les enjeux du problème ?
On croisera constamment ici l’histoire nationale, de la crise du logement d’après-guerre à l’appel de l’abbé Pierre, de la crise économique des années 1980 aux Enfants de Don Quichotte, des migrants d’hier à ceux d’aujourd’hui. Car l’errance a toujours été, avant tout, un « sismographe de la conjoncture ».

ISBN 978-2-86272-735-6
Format 16 x 24 cm - 272 pages
Prix 20€

Disponible en librairie ou par correspondance (publications @ univ-st-etienne.fr)

Publié le 5 novembre 2020

Le Ruban et l'AcierLes élites économiques de la région stéphanoise au XIXᵉ siècle (1815-1914)

Nicole Verney-Carron

 


© PUSE

© Presses universitaires de Saint-Étienne

 

Fils d’un fabricant de ruban, Jean Guitton a ressenti la dichotomie qui caractérisait Saint-Étienne : « J’ai émergé au milieu du travail des hommes et des femmes qui fabriquaient le ruban frivole, et non loin de ces puits de mines où des hommes noirs descendaient dans les entrailles de la terre pour en tirer le charbon, ce soleil accumulé dans le végétal. Le travail pour le futile et le travail pour le nécessaire, dans la ville étaient entrelacés. »
La cité a en effet été écartelée entre deux facteurs économiques contradictoires : une production textile à structure dispersée, mise en place dès l’Ancien Régime, métier d’art qui privilégie la qualité sur la quantité, puise sa force et sa légitimité dans son ancienneté et la richesse de ses traditions ; une industrie métallurgique très concentrée, obligée de partir à la conquête des marchés dans un contexte souvent difficile, préoccupée de l’avenir, innovante dans tous les domaines. Tout semble donc opposer le patronat du ruban et celui de l’acier : leur mentalité de chefs d’entreprise, leur gestion de la main-d’œuvre, leur position vis-à-vis du libre-échange, leurs engagements politiques, leurs pratiques religieuses et jusqu’à leurs stratégies matrimoniales.
Les élites stéphanoises sont-elles restées prisonnières de ces contradictions ou ont-elles su fusionner ?

ISBN 978-2-86272-727-1
Format 16 x 24 cm - 458 pages
Prix 22€

Disponible en librairie ou par correspondance (publications @ univ-st-etienne.fr)

Publié le 15 octobre 2020

English-Speaking Towns and Cities: Memoirs and Narratives

Olivier Glain (dir.)

 


© PUSE

© Presses universitaires de Saint-Étienne

 

Cet ouvrage s’appuie sur une approche pluridisciplinaire qui permet de rendre compte des réalités et des représentations d’environnements urbains anglophones de manière complémentaire. Les auteurs abordent la question de l’identité et de l’expression urbaine selon des perspectives méthodologiques et théoriques diverses (sociolinguistique, environnement sonore, architecture, stylistique, littérature). L’ouvrage vise à rendre compte des représentations et des mutations identitaires des villes anglophones à travers des modes d’expression linguistiques et artistiques qui leur sont propres. Les protagonistes sont, par ordre d’apparition, Sydney, Melbourne, Manchester, Liverpool, Glasgow, Houghton-le-Spring, Kolkata, New York, Londres, Sheffield, Aberdeen, Dublin et Édimbourg.

Ouvrage en anglais.

ISBN 978-2-86272-734-9
Format EPUB
Prix 10€

Disponible ici

Publié le 21 septembre 2020

La Laïcité

Philippe Foray

 

© Presses universitaires de Saint-Étienne

 

La laïcité est aujourd’hui presque unanimement admise et appréciée en France et pourtant, elle reste une « passion française ». En son nom, on manifeste, on s’invective, on se dispute ; on soutient parfois des positions opposées. C’est par exemple au nom de la laïcité que le port des signes religieux a été interdit en 2004 dans l’enseignement public. Mais c’est aussi au nom de la laïcité que cette interdiction a été critiquée. Comment est-il possible qu’une même référence puisse conduire à des attitudes diamétralement opposées ? En bref, la laïcité n’est pas une idée claire. Il vaut donc la peine de s’efforcer de la clarifier. C’est le but de cet ouvrage.

ISBN 978-2-86272-722-6
Format 12,5x19 cm - 96 pages
Prix 9€

Disponible en librairie ou par correspondance (publications @ univ-st-etienne.fr)

Publié le 4 juin 2020

Arts et pratiques de l'archivage numériqueCollecter, cataloguer, cartographier

Vincent Ciciliato (dir.)
 

© Presses universitaires de Saint-Étienne

La mémoire numérique se caractérise par un double travail de fixation et d’impermanence. C’est cette cinétique, autour de laquelle se met en place tout dispositif d’enregistrement et de consultation numérique, qui lie les trois actes abordés dans cet ouvrage : collecter, cataloguer, cartographier. Les champs de la création artistique et de la valorisation d’archives constituent les domaines d’étude des textes rassemblés ici.
L’ouvrage est structuré autour de quatre approches thématiques. La première, traite de la mémoire numérisée confrontée au principe de surveillance, ainsi qu’au risque de sa perte imminente. La seconde, interroge les moyens de sauvegarde des œuvres dites « immatérielles » en proposant des stratégies d’accès propres à ces « médias variables ». La troisième, aborde la valorisation de fonds d’archives analogiques par des outils d’archivage numériques. Enfin, la dernière questionne les modalités et les stratégies de visualisation et de consultation cartographiées de ces mémoires disséminées.

ISBN 978-2-86272-718-9
Format 16x24 cm - 264 pages
Prix 22€

Disponible en librairie ou par correspondance (publications @ univ-st-etienne.fr)

Publié le 13 février 2020