Numérique

Numérique

Depuis 2013 nous proposons des livres au format numérique. Ils sont disponibles sur les plateformes Google Play et Google Livres.
 

Englis-Speaking Towns and Cities: Memoirs and Narratives

Olivier Glain (dir.)


© PUSE
Cet ouvrage s’appuie sur une approche pluridisciplinaire qui permet de rendre compte des réalités et des représentations d’environnements urbains anglophones de manière complémentaire. Les auteurs abordent la question de l’identité et de l’expression urbaine selon des perspectives méthodologiques et théoriques diverses (sociolinguistique, environnement sonore, architecture, stylistique, littérature). L’ouvrage vise à rendre compte des représentations et des mutations identitaires des villes anglophones à travers des modes d’expression linguistiques et artistiques qui leur sont propres. Les protagonistes sont, par ordre d’apparition, Sydney, Melbourne, Manchester, Liverpool, Glasgow, Houghton-le-Spring, Kolkata, New York, Londres, Sheffield, Aberdeen, Dublin et Édimbourg.

Ouvrage en anglais.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-734-9
Format EPUB
Prix 10 €
Disponible ici

Publié le 21 septembre 2020

Penser la famille au XIXᵉ siècle (1789-1870)

Claudie Bernard
Préface de Yvonne Knibiehler


© PUSE, 2019.
Dans la France du XIXe siècle, l’institution familiale se trouve dans une phase de transition historique, et dans une position à la fois triomphale et contestée. Avec l’avènement de la classe et des valeurs bourgeoises portées par la Révolution se répand le modèle domestique bourgeois ; les familles de type nobiliaire ou paysan, enracinées dans une terre et une tradition, prises dans un réseau de relations lignagères et communautaires, et placées sous l’autorité du père, reculent devant le ménage mobile, autonome, rassemblé par l’amour autour de la mère et des enfants, qui caractérise notre civilisation industrielle et urbaine. Ce livre interroge la façon dont les intellectuels du dix-neuvième siècle ont pensé la mutation de la famille, considérée dans son rôle de médiateur entre l’individuel et le social.
Une telle étude apparaît d’autant plus opportune aujourd’hui que, un peu comme dans les décennies postrévolutionnaires, la famille est en pleine redéfinition, et se pense volontiers sur le mode de la crise.

Réédition numérique de l'ouvrage épuisé, initialement paru en 2007.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-705-9
Format numérique
Prix 10€
Disponible ici

Publié le 13 mai 2019

Photographic Travel Books

Danièle Méaux
Traduction de Mickaël Motter



© PUSE, 2017.
Since early in its history, photography has been used by a diversity of travellers, whose collected photographs have been compiled into albums. But Photographic Travel as a genre of art did not appear before the second half of the twentieth century, and had a singular fate and fortune in the US as well as in Europe.
The initial objective of some itinerant photographers is to make a book; their shooting practice is conditioned by this objective, as well as their travel experience. Their books – designed as one coherent hole – refer to their wandering experience, even though their stories are never completely free from fiction. In these books, their travels are converged, and their subjectivity is revealed. It is therefore relevant to call such books made of photographies, and possibly words about the travel experience, Photographic Travel books (comparably to Travel books). Danièle Méaux has tackled the task of characterizing this genre.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-695-3
Format numérique – 295 pages
Prix 10 €
Disponible ici

Publié le 24 juillet 2017

L’auctorialité à travers les mises en scène de l’auteur et de l’artiste dans le monde germaniqueAutorschaft in den Inszenierungen des Autors und des Künstlers im deutschsprachigen Raum

Jean-Pierre Chassagne (dir.)


© PUSE, 2016.
La notion d’auctorialité est envisagée en relation avec les stratégies de construction de l’image de l’auteur, au fil des siècles où s’offrent au créateur des possibilités innombrables de composer son image auctoriale dans le champ littéraire ou artistique.
Ce livre se concentre sur la mise en scène de l’auteur dans une œuvre de fiction, ou sur le processus de fictionnalisation de sa vie réelle. Puis aux stratégies d’élaboration de l’image auctoriale aussi bien par l’auteur lui-même que par et dans les médias. Il questionne l’autorité, ainsi que sa remise en question par des auteurs en rupture avec les stratégies de commercialisation de leur œuvre. Enfin il observe le comportement de l’auteur dans le jeu intertextuel qui contribue à l’émergence d’une figure auctoriale protéiforme dont il devient malaisé d’identifier les différents visages.
Qu’il le veuille ou non, l’auteur s’autorise un supplément de création destiné à un public. Or toute communication implique un échange entre un destinataire et son récepteur et il apparaît vain de vouloir se passer de l’un comme de l’autre.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-692-2
Format numérique – 295 pages
Prix 10 €
Epub disponible ici

Publié le 13 décembre 2016

Citoyennetés de non citoyens

Marc Derycke (dir.)


© PUSE, 2016.
Ils/elles sont mères sans papiers, citoyens effacé(e)s en Slovénie, sourd(e)s, illettré(e)s, Tsiganes et voyageurs, personnes en situation de handicap, ou occupent des emplois subalternes... mais, ici ou ailleurs, souvent invisibles, tou(te)s, s’efforcent de vivre sinon de survivre pour les leurs. Ce faisant, ils créent pour la plupart une zone franche bien à eux. Car, par-delà le milieu dans lequel ils se terrent, ils agissent, attentifs, « en font plus », transforment et participent à la société. Sans eux, elle ne serait pas la même. Encore faut-il aller les voir, échanger, partager leur secret et décrire les pratiques par lesquelles ils s’affranchissent localement des assignations qui en font des assistés, sinon des fauteurs de trouble. Leurs contributions, les inventions surgies de leur lutte quotidienne et dont on les croyait incapables se transmettent moins par le dire, médium que privilégient les dominants, que par la contagion des pratiques qui dépassent la barrière des préjugés.
Porter un autre regard sur celles et ceux qui ont été rejetés aux marges, c’est aussi considérer autrement la politique : avec eux, le mot émancipation reprend sens.

Table des matières

ISBN 978-2-89272-688-5
Format numérique – 444 pages
Prix 10 €
Disponible ici

Publié le 13 octobre 2016

Papes et Papauté. Respect et contestation d’une autorité bifrons

Agnès Morini (dir.)


© PUSE, 2013.
Si l’on se penche sur les  phénomènes de contestation de l’autorité politique par la littérature ou les arts qui constitue un axe de recherche majeur du Laboratoire aux travaux duquel contribue ce volume, il appert que, dans bien des pays d’Europe, l’autorité politique s’est identifiée avec celle du Monarque, alors qu’en Italie, cas exceptionnel – et pour cause, puisque le siège de la papauté y est implanté depuis deux millénaires sans autre interruption que le demi-siècle avignonnais –, c’est la papauté qui s’est constituée en pouvoir politique, se revendiquant d’une double autorité, spirituelle et morale, et s’incarnant en un véritable organisme étatique. Le pape et la papauté représentent à leur tour deux « incarnations » de l’autorité : l’une institutionnelle (le gouvernement ecclésiastique), l’autre individuelle (le souverain pontife comme successeur de Pierre investi d’une mission de divine inspiration et exerçant à ce titre une autorité suprême). C’est en tout cas une spécificité italienne que d’être, par tant, un pays à la fois laïc et non-laïc, dans lequel la figure du Pape remplace celle du Roi, suscitant, depuis son affirmation comme telle, polémiques et défenses de l’Institution ecclésiale autant que de papes en particulier. De fait, l’affirmation de la primauté spirituelle et temporelle du pape sur le monde médiéval chrétien présente, in nuce, les failles juridiques et morales qui légitiment l’expression immédiate d’opposants à cette hégémonie, aussi les vingt études regroupées dans ce volume illustrent-elles à la fois l’ancrage et la permanence d’une tradition historique, artistique, littéraire... la remise en cause en quelque sorte « chronique » du pouvoir du pape et de l’Église du XIe siècle à nos jours. Chacune d’elles montre par ailleurs, en creux ou explicitement, selon les cas, l’idéal d’une Église, d’une papauté et de papes, que leurs partisans comme leurs opposants eussent voulus au-dessus des intérêts matériels et des stratégies de pouvoir, tous se présentant en mal d’une autorité morale incontestable et littéralement incomparable (celle des « Princes » telle qu’elle ressort de ces travaux n’échappant pas non plus à une sévère critique). Dans le balayage temporel et thématique qu’elles effectuent, ces études, du même coup, rendent compte du paradoxe proprement italien d’une tension ancestrale et originale entre la religion de la politique et la politique de la religion.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-648-9
Format numérique – 450 pages
Prix 20 €
Epub disponible ici

Publié le 12 novembre 2013

Le Masque : une « inquiétante étrangeté »

Philippe Meunier et Edgard Samper (dir.)


© PUSE, 2013.
Ce volume est le fruit de plusieurs séminaires et d'un colloque international qui a eu lieu en 2010, à l'Université Jean-Monnet de Saint-Étienne, dans le cadre du Centre de Recherches CELEC (groupe hispanique GRIAS).
Selon différentes méthodes d'approche et de définitions, les auteurs ont réfléchi autour de trois axes principaux : le masque comme objet de métamorphoses et comme une forme de stratégie de dissimulation ; dans un deuxième temps, et de façon apparemment paradoxale, le masque comme transparence possible, comme révélateur d'une vérité profonde ; enfin, le dernier axe, au-delà d'une logique binaire déjà entrevue, se propose d'analyser le masque comme découvreur de réalités plurielles et parfois inquiétantes.
Cependant la composition du volume ne suit pas très exactement cette analyse structurante car, dans toutes les œuvres littéraires et artistiques étudiées, on retrouve de façon indissoluble ces trois axes. L'architecture est donc volontairement générique : la poésie, les arts visuels, le théâtre et la prose.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-649-6
Format numérique 495 pages
Prix 22 €
Epub disponible ici

Publié le 9 octobre 2013