Antiquités

Antiquités

Directrice – Florence Garambois-Vasquez

La collection « Antiquités » propose des ouvrages issus de la recherche la plus récente sur les mondes anciens. Il s’agit aussi bien d’éditions de textes originaux qui continuent d’être découverts que de publications portant sur les textes scientifiques et techniques mais aussi médicaux de l’Antiquité au Moyen Âge. Elle offre des études et des monographies sur l’histoire de l’Antiquité et de ses représentations ainsi que sur la syntaxe et la sémantique du grec ancien, domaine que peu de collections couvrent. La poésie latine tardive et sa réception en néo-latin et à la Renaissance sont également un autre des champs disciplinaires. Sont publiés, dans la lignée de la Bibliothèque des Sources Chrétiennes, des ouvrages de patristique. Cette collection s’enrichit, en outre, d’ouvrages à destination de la formation des étudiants, afin de consolider les liens entre recherche et pédagogie des Langues Anciennes.

 

Post VeteresTradition et innovation dans les épigrammes de l'Anthologie latine

Florence Garambois-Vasquez et Daniel Vallat (dir.)


© PUSE, 2019.

C’est dans la Carthage sous domination vandale (430-530) que se sont constitués les derniers recueils épigrammatiques proprement antiques, qui sont aujourd’hui réunis, avec d’autres matériaux poétiques, dans l’Anthologie Latine. Le présent volume comporte neuf contributions qui examinent comment les différents poètes tardifs se sont approprié les grands modèles épigrammatiques – dont certains, comme Catulle ou Martial, remontaient alors à cinq ou six siècles – et comment ils ont réussi à innover en se démarquant des traditions littéraires et en les transformant pour engendrer l’ultime renaissance du genre épigrammatique dans l’Antiquité.

 

Table des matières

ISBN 978-2-86272-716-5
Format 16x24 cm - 156 pages
Prix 21€
Disponible en librairies et par correspondance

Publié le 15 août 2019

Natura DelectatArs et Natura dans la création poétique d’Ausone

Florence Garambois-Vasquez


© PUSE, 2019.
Notable de Gaule Aquitaine, personnage public, ayant évolué dans les cercles les plus proches du pouvoir de son temps, Ausone est une figure majeure du IVe siècle de notre ère. Chantre d’une poésie raffinée et érudite, moins « politiquement engagé » que d’autres de ses contemporains, le poète aquitain a longtemps souffert d’un « déficit » d’image et a parfois été considéré comme un poète habile mais ennuyeux. Cet ouvrage se propose de déconstruire ces critiques en abordant l’œuvre du poète par une double thématique, qui, dans l’Antiquité, fonctionne quasiment comme un couple dialectique, celle de l’art et la nature. Le questionnement qui en découle cherche à montrer l’extrême subtilité de cette production poétique ainsi que sa dimension ludique incontestable.


Table des matières

ISBN 978-2-86272-708-0
Format 16x24 cm - 186 pages
Prix 21€
Disponible en librairies et par correspondance

Publié le 10 janvier 2019

L'exégèse de saint Jérôme

Élie Ayroulet et Aline Canellis (dir.)


© PUSE, 2018.
L’œuvre de Jérôme ne laisse pas indifférents ses contemporains, pas plus que nos contemporains qui peuvent être admiratifs devant le savoir encyclopédique du moine de Bethléem ou parfois simplement déçus par la pauvreté de sa pensée théologique, comparée à celle d’un Augustin par exemple. Seule une lecture attentive révèle aux lecteurs d’antan et d’aujourd’hui des voies nouvelles pour mieux appréhender l’œuvre si riche du Stridonien.
La première partie de l’ouvrage s’intéresse aux questions d’herméneutique, clés de l’interprétation hiéronymienne. La deuxième partie est consacrée aux Psaumes, tant ruminés à Rome qu’à Bethléem, dont les explications subissent des influences diverses, en particulier origéniennes. La troisième partie souligne l’omniprésence de l’exégèse dans l’œuvre de Jérôme, orale ou écrite, que ce soit la sienne propre ou celle de ses contemporains examinée à l’aune de son acribie coutumière. La dernière partie s’attache à la diversité des interprétations de la Bible impactant la vie du Chrétien, à travers l’ascèse, ou encore motivant d’âpres discussions théologiques et dogmatiques, par exemple lors de la crise pélagienne.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-698-4
Format 16x24 cm - 382 pages
Prix 21€
Disponible par correspondance

Publié le 12 juillet 2018

Varium et mutabileMémoires et métamorphoses du centon dans l'Antiquité

Florence Garambois-Vasquez et Daniel Vallat (dir.)


© PUSE, 2017.
À l’origine le centon est un morceau de tissu grossier cousu de pans d’étoffes différentes et de couleurs variées. Par assimilation, il désigne une pièce généralement en vers et s’affirme donc comme une forme littéraire dont l’existence même est fondée sur la notion d’intertextualité. Mais si le centon est fait de morceaux d’un modèle, il a un sens et une portée tout à fait différents de ceux de l’original.
Dans le sillage du renouveau des études sur ce genre littéraire si particulier, le présent ouvrage se présente comme un itinéraire et une redécouverte de cette production. Il questionne le problème de l’intertextualité et s’attache à situer le centon dans le cadre culturel de l’Antiquité et à analyser les conditions littéraires prédisposant à l’émergence du genre, ainsi que les points de convergence avec les centons « modernes », dont la vivacité ne s’est jamais réellement démentie.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-690-8
Format 16x24 cm - 218 pages
Prix 22€
Disponible en librairies et par correspondance

Publié le 13 avril 2017

L'Articelladans les manuscrits de la bibliothèque Municipale de Reims : entre philologie et histoire

Nicoletta Palmieri (dir.)


© PUSE, 2016.
Sous l’appellation d’Articella on désigne d’ordinaire la collection d’ouvrages médicaux établie dans les milieux salernitains au XIIe siècle avant de s’imposer comme support de l’enseignement jusqu’à la fin du Moyen Âge. Constitué de traductions gréco-latines et arabo-latines, ce recueil est transmis par un nombre impressionnant de manuscrits, parmi lesquels on compte les trois témoins de la Bibliothèque Municipale de Reims, qui ont fait l’objet des analyses ici publiées. En raison de leur provenance de la Faculté de médecine de Paris, ces trois codices offrent un témoignage précieux non seulement sur l’histoire textuelle des œuvres, mais encore sur les pratiques de leur utilisation dans les milieux scolaires aux XIIIe et XIVe siècles. Ainsi, se situant entre « philologie et histoire », les auteurs du présent ouvrage découvrent dans cette Articella « rémoise » et « parisienne » des nouveaux aspects codicologiques, historiques et philologiques, qui s’intègrent de manière cohérente dans une approche interdisciplinaire.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-679-3
Format 16x24 cm - 272 pages
Prix 25€
Disponible en librairies et par correspondance

Publié le 15 septembre 2016

Peurs antiques

Sandrine Coin-Longeray et Daniel Vallat (dir.)


© PUSE, 2016.
Nous vivons une époque où l’on s’interroge sur ses peurs (individuelles, collectives), où l’on apprend à les identifier, et où il est de bon ton de les « affronter » ou de les soigner, puisqu’on les a, en grande partie, médicalisées. Mais il ne serait pas judicieux de juger de la peur dans l’Antiquité à l’aune de nos peurs modernes. C’est pourquoi l’on a tenté, dans cet ouvrage, de cerner et d’approfondir les points suivants :
– Qu’est-ce que la peur ? Comment s’exprime-t-elle ? Comment est-elle perçue, en soi ou chez les autres ? Quelles sont ses manifestations physiques ou psychologiques ? Quels sont ses degrés, nuances et formes ? Comment s’exprime-telle, linguistiquement (lexique, syntaxe) ?
– Qu’est-ce qui fait peur, que ce soit au niveau individuel ou collectif ? Pourquoi ? Quels en sont les témoignages ? Comment en parle-t-on ? Y a-t-il des spécificités génériques dans la représentation littéraire du sentiment ? Quel est l’intérêt, pour un auteur, de mettre en scène des peurs ?
Les études réunies dans ce recueil analysent ainsi la peur comme ressort psychologique ou dramatique, et par rapport aux choix stylistiques des écrivains, dans une perspective transversale et transdisciplinaire : d’Homère au Bas-Empire, chez les auteurs grecs comme latin, en histoire comme en littérature et en linguistique.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-673-1
Format 16x24 cm - 396 pages
Prix 29€
Disponible en librairies et par correspondance

Publié le 24 mars 2016

Poésie de la richesse et de la pauvretéÉtude du vocabulaire de la richesse et de la pauvreté dans la poésie grecque antique, d'Homère à Aristophane

Sandrine Coin-Longeray


© PUSE, 2015.
Thème secondaire, mais thème constamment présent dans la littérature poétique ancienne, la richesse et la pauvreté méritaient une étude systématique de leur vocabulaire, et de son emploi. Le lexique de la pauvreté et de la richesse en poésie s’organise essentiellement dans l’opposition entre trois termes abstraits pour la richesse (aphenos, olbos et ploutos) et un pour la pauvreté (penia) : il apparaît donc que l’un des champs lexicaux est privilégié au détriment de l’autre et que la misère matérielle n’avait que peu de place dans la littérature poétique ancienne.
Les nuances sémantiques et les variations stylistiques entre aphenos, richesse de prestige, olbos, « bonne » richesse aux connotations divines et aristocratiques, et ploutos, richesse « mauvaise », mortelle, corruptrice et barbare, nous renseignent sur les représentations, notamment entre Grecs et Barbares, et sur leurs évolutions, qui rappellent la montée de la bourgeoisie, notamment industrielle, dans l’occident contemporain, avec la même opposition entre ancienne et nouvelle richesse.
Le lexique de la pauvreté, avec penia, reste rare, comme attendu dans une littérature surtout aristocratique, avec les exceptions de Théognis, aristocrate victime de la révolution démocratique, ou Euripide, et Aristophane, qui s’intéressent aux questions de société, et surtout à l’isolement social, affectif, et politique du pauvre. Enfin le ptôchos (le mendiant) comporte les mêmes éléments, mépris et exclusion, mais avec la dimension folklorique du « dieu déguisé », et le déguisement d’Ulysse lors de son retour, mythe célèbre qui connaît de nombreuses variations, notamment chez Sophocle et Euripide.
Par l’analyse de toutes les occurrences de ces mots dans les plus grands textes de la littérature grecque antique (épopée, lyrisme, poésie tragique), cet ouvrage apporte non seulement la compréhension du statut de la richesse et de la pauvreté dans l’antiquité, mais permet une meilleure compréhension des textes, de leurs enjeux et de leurs intentions.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-663-2
Format 16x24 cm - 232 pages
Prix 27€
Disponible en librairies et par correspondance

Publié le 15 janvier 2015

Le lierre et la statueLa nature et son espace littéraire dans l’épigramme gréco-latine tardive

Florence Garambois-Vasquez et Daniel Vallat (dir.)


© PUSE, 2013.
Le renouveau du genre épigrammatique dans la littérature gréco-latine aux IVe-VIe siècles de notre ère s’effectue dans un monde qui connaît et affronte, à tous les niveaux, y compris ceux de l’éducation et de la culture, des mutations profondes, qui précipiteront la fi n de l’Antiquité et l’avènement du Haut Moyen Âge.
Dans cette dernière période antique, l’épigramme reste un genre littéraire fondamentalement urbain et sophistiqué, malgré les prémisses du déclin de la civilisation urbaine : le but de cet ouvrage est justement d’analyser comment l’épigramme représente un thème qu’on pourrait considérer comme son « négatif » : la nature.
Entre héritage d’une tradition millénaire, réappropriation littéraire et innovations dans de nouvelles conditions historiques, se crée une tension qui, loin de tout épanchement romantique, se résout par une instrumentalisation des éléments naturels par l’épigramme.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-639-7
Format 16x24 cm - 320 pages
Prix 35€
Disponible par correspondance

Publié le 9 décembre 2013

Conserver la santé ou la rétablirLe rôle de l’environnement dans la médecine antique et médiévale

Nicoletta Palmieri (dir.)


© PUSE, 2012.
« Le but de l’art médical est la santé et sa fin est de l’acquérir. Les médecins doivent savoir par quels moyens on peut réaliser la santé qui est perdue, conserver celle qui est encore présente. » Cette phrase en tête du traité de Galien Sur les sectes peut résumer le thème étudié par les auteurs du présent volume. S’interroger sur la « nature » des moyens dont disposait le médecin antique et médiéval à la recherche de mesures à la fois prophylactiques et thérapeutiques, signifie, plus en général, étudier la perception « médicalisée » qu’on a pu avoir des facteurs groupés aujourd’hui sous le terme d’environnement. Car, dès la tradition hippocratique dont Galien se fait l’adepte, la question cruciale qui se posait aux médecins était de prendre en compte l’influence que le monde extérieur pouvait exercer sur ce corps humain dont il fallait conserver la santé. C’est là un trait remarquablement moderne de la pensée médicale du passé abordant des réflexions fort actuelles, telles que les rapports entre environnement et santé, environnement et maladie, ou bien les influences « écologiques » qui imposent finalement de réfléchir sur la nécessité d’une relation équilibrée entre l’homme et son habitat : c’est l’harmonie joyeuse qu’exprime la belle enluminure reproduite en première de couverture, avec son jardin clos et sa fontaine de jouvence. Réparties selon un ordre à la fois chronologique et thématique, les contributions présentées et publiées dans cet ouvrage abordent, au fil des siècles, les multiples volets d’une problématique très proche de nos soucis contemporains, répondant en même temps à un véritable desideratum de la recherche scientifique.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-591-8
Format 16x24 cm - 400 pages
Prix 35€
Disponible en librairies et par correspondance

Publié le 25 octobre 2012

La correspondance d'Ambroise de Milan

Aline Canellis (dir.)


© PUSE, 2012.
Lors des deux journées du colloque international qui s’est tenu à Saint-Étienne et à Lyon, les 26 et 27 novembre 2009, une vingtaine de spécialistes ont présenté des contributions sur la Correspondance d’Ambroise de Milan.
Ce colloque, le premier sur ce thème, a mis en lumière toutes les facettes et la richesse des lettres de l’évêque de Milan, un des écrivains ecclésiastiques latins les plus importants du IVe siècle après J.-C.
Ses lettres, qui seront éditées dans la Collection des Sources Chrétiennes, ont été abordées sous tous les angles possibles : la transmission et la constitution de cette correspondance, les aspects personnel, philologique, littéraire, exégétique, philosophique et doctrinal ont particulièrement retenu l’attention, ainsi que les questions de chronologie, d’histoire et de politique. Les relations avec les contemporains ou les destinataires d’Ambroise, l’influence qu’il a pu avoir sur eux ou qu’ils ont pu avoir sur lui, ont également été évoquées.
Ce colloque a été organisé et publié avec le soutien des Universités Jean Monnet (Saint-Étienne) et Lumière-Lyon 2, d’HiSoMA (CNRS-UMR 5189), du Centre Jean Palerne (Saint-Étienne), de l’Institut des Sources Chrétiennes (Lyon), de la Ville de Lyon, du Département du Rhône, de la Région Rhône-Alpes et de l’AAMO (Association des Amis de la Maison de l’Orient-Lyon).

Table des matières

ISBN 978-2-86272-584-0
Format 16x24 cm - 536 pages
Prix 35€
Disponible en librairies et par correspondance

Publié le 22 mars 2012

Claudien : mythe, histoire et science

Florence Garambois-Vasquez (dir.)


© PUSE, 2011.
Le quatrième siècle de notre ère est une période d’intense foisonnement littéraire, un foisonnement, qui, en quelque sorte, pose les jalons de nouveaux principes esthétiques et qui révèle les enjeux idéologiques qui traversent le siècle. L’œuvre abondante de Claudien se situe à une croisée des chemins. Très largement impliquée dans l’histoire en marche par la position du poète, poète de cour engagé dans la défense de Stilicon, régent auto-proclamé de l’Empire d’Occident, elle nous
offre un éclairage déterminant sur l’actualité politique complexe et mouvante des années 395-408, à une époque où les relations entre les deux cours oscillent entre tensions et provocations permanentes. La poésie de Claudien, a de ce fait, dans ce présent ouvrage, été envisagée, plus que dans une perspective générique, sous l’angle de trois thématiques qui se croisent et s’entrecroisent sans cesse, celles de la relation au Mythe, à l’Histoire, et par conséquent, à une certaine approche de la science. Nous avons tenté de montrer comment ces trois thèmes se tissaient pour produire une poésie subtile te raffinée qui traduise une certaine vision du monde et la foi de son auteur dans l’éternité de Rome.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-585-7
Format 16x24 cm - 176 pages
Prix 26€
Disponible par correspondance

Publié le 17 novembre 2011

L'invention de la paléopathologieUne anthologie de la langue française (1820-1930)

Docteur Pierre Charon et Docteur Pierre-Léon Thillaud
Préface d’Yves Coppens


© PUSE, 2010.
En tant que fille de l’archéologie et de l’anthropologie, la paléopathologie qui se propose de reconnaître les traces des maladies observables sur les restes humains et animaux anciens, ne pouvait naître que francophone.
Désormais faite d’histoire et de médecine, son actualité et son dynamisme ne s’expriment pratiquement plus qu’en anglais.
Cette rupture vernaculaire n’est pas sans dommage. Le plus notable se traduit au quotidien par la redécouverte d’observations « originales » et de principes diagnostiques rétrospectifs « novateurs », déjà publiés entre 1820 et 1930, mais... en français !
Rétablir une certaine vérité historique et, plus encore, faire œuvre didactique en proposant in extenso aux paléopathologistes les textes princeps qui marquèrent la préhistoire de cette discipline – régulièrement cités mais rarement consultés car difficiles d’accès – nous a semblé utile autant que nécessaire.
Chaque chapitre comporte, après une analyse critique replaçant le sujet dans son contexte historique et soulignant quel fut, pour la connaissance, l’apport des auteurs retenus, les textes originaux. De nombreuses notes infrapaginales complètent cet appareil critique de données biographiques et bibliographiques. Plusieurs index visent à faciliter l’usage de cet ouvrage que les auteurs ont résolument conçu pour devenir un « usuel » de la paléopathologie.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-510-9
Format 16x24 cm - 696 pages
Prix 35€
Disponible par correspondance

Publié le 14 janvier 2010

Lycophron : éclats d'obscurité

Christophe Cusset et Évelyne Prioux (dir.)


© PUSE, 2009.
De l’œuvre abondante de Lycophron, il n’est resté que le poème inclassable qu’est l’Alexandra auquel est consacré le présent ouvrage. L’Alexandra, qui tient à la fois de la tragédie et de l’épopée, rapporte le contenu des prophéties émises par la fille de Priam, Cassandre alias Alexandra, au moment où son frère Pâris part de Troie pour enlever Hélène ; ces prophéties portent sur l’avenir de Troie et de la Grèce et balayent quasiment l’ensemble de la mythologie et de l’histoire jusqu’à l’époque ptolémaïque. Ce poème prophétique se caractérise par son obscurité fameuse qui en fit le parangon de l’œuvre illisible et absconse. Cette obscurité tient à des raisons stylistiques et à une mentalité d’antiquaire mythographe qui recherche obstinément, à des fins de sauvegarde, les mythes les moins connus. Le lecteur devrait être décontenancé par ces (fausses) prophéties, mais se prend au jeu de l’énigme dans une atmosphère de connivence bien caractéristique de la poésie alexandrine. Le poème de Lycophron a été envisagé ici à la fois dans une perspective générale et générique à propos de sa construction spéculaire et de sa signification poétique, dans ses pratiques linguistiques et poétiques telles que la parodie, l’ironie, l’intertextualité, dans son orientation mythologique, historique et documentaire, ainsi que dans sa réception dans la poésie augustéenne et à l’époque byzantine.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-491-1
Format 16x24 cm - 768 pages
Prix 39€
Disponible en librairies et par correspondance

Publié le 12 février 2009

Érathosthène : un athlète du savoir

Christophe Cusset et Hélène Frangoulis (dir.)


© PUSE, 2008.
« Parmi les grammairiens, Ératosthène de Cyrène, fils d’Aglaos, qu’on pourrait appeler non seulement grammairien, mais aussi poète, philosophe, géomètre, vécut quatre-vingt-deux ans » (Lucien, XII, 27). Cette présentation, volontairement lacunaire que Lucien fait du savant, pourrait presque servir de sommaire à ce volume qui représente les actes d’une journée d’étude qui s’est tenue à Saint-Étienne le vendredi 2 juin 2006 au Centre Jean Palerne. Mais Lucien ne dit rien ici de l’activité essentielle de géographe d’Ératosthène, ni de son intérêt pour la mythologie et l’astronomie, rien non plus de son rôle majeur dans les mathématiques. Lucien ne signale même que quatre domaines d’excellence du Cyrénéen, qui était ironiquement surnommé pentathlos : or, c’est à bien plus de cinq épreuves ou disciplines que s’est adonné Ératosthène et, s’il ne fut en tous ces domaines que le second, aucun savant ne put rivaliser avec lui pour l’éclectisme de son savoir encyclopédique. C’est à cette diversité même que ce volume veut s’intéresser, même si les traces en sont parfois difficiles à retrouver et à expliquer.
Ouvrage publié grâce à l’UMR 5189 HiSoMA (Lyon 2), l’Université de Saint-Étienne et le Conseil Régional Rhône-Alpes.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-474-4
Format 16x24 cm - 192 pages
Prix 30€
Disponible par correspondance

Publié le 28 février 2008

Le De opificio DeiRegards croisés sur l'anthologie de Lactance

Béatrice Bakhouche et Sabine Luciani (dir.)


© PUSE, 2007.
Le De opificio Dei paraît être une incongruité aussi bien dans l’œuvre de Lactance que dans la littérature latine, et c’est peut-être cette singularité même qui explique le peu d’intérêt que lui a accordé la critique. Et pourtant... le titre de Cicero Christianus que lui donnera Pic de la Mirandole résume à merveille la double tension qui parcourt à la fois l’auteur et son œuvre. Professeur de rhétorique chrétien, Lactance, dans le De opificio Dei, veut rivaliser assurément avec son illustre prédécesseur, dans un mélange d’aemulatio et de retractatio cher à l’esthétique antique, mais il n’hésite pas, non sans une certaine outrecuidance qui s’oppose aux faux-aveux d’incompétence et d’indignité de ses pairs, à leur fausse modestie affichée, à affirmer clairement son souci de dépasser son modèle. D’un autre côté, ce converti de fraîche date au christianisme n’affiche guère ici ses convictions religieuses, ce qui a conduit la critique à taxer notre auteur de
« crypto-chrétien ».
C’est dire que les ambiguïtés génériques, thématiques et structurelles qui caractérisent le De opificio Dei méritent d’être envisagées à nouveaux frais. La dimension littéraire est étudiée dans la double perspective du « Nachleben » et du « Vorleben ». L’opuscule est par ailleurs mis en perspective avec l’ensemble de l’œuvre, à travers les relectures par l’auteur lui-même et ses ajouts dont le sens est ré-interrogé, mais également avec d’autres textes chrétiens. Enfin, « la création de
Dieu » dont il est question ici est l’homme, et Lactance nous offre un mini-traité d’anatomie et de physiologie du corps humain dans une perspective finaliste qui était déjà celle de médecins-philosophes comme Galien mais qui se perpétuera jusqu’aux temps modernes.
Les études recueillies dans le présent ouvrage ne sauraient apporter une réponse univoque aux questions posées par le texte. Elles permettent cependant de situer Lactance au double confluent de la tradition antique et de la tradition chrétienne, d’une part, et de l’héritage culturel et médical, d’autre part, en même temps qu’elles se présentent comme différents points de vue de philologues, patristiciens, historiens de la médecine et de la philosophie et, à ce titre, comme autant de « regards croisés sur l’anthropologie de Lactance ».

Table des matières

ISBN 978-2-86272-447-8
Format 16x24 cm - 208 pages
Prix 40€
Disponible en librairies et par correspondance

Publié le 20 avril 2007

Signe et Prédicion dans l'Antiquité

José Kany-Turpin (dir.)


© PUSE, 2005.
Vol d'oiseau, fièvre, antécédent d'une conditionnelle, fumée, lever d'une constellation, naissance d'un androgyne, mais aussi mots, cris et chuchotements, voilà quelques exemples de ce que les Anciens nommaient « signes ». Comment légitimer cette appellation ? Selon quels critères classer les signes, établir des règles de prédiction ?
Durant la période hellénistique et romaine, ces questions suscitèrent des discussions souvent passionnées parmi les théoriciens et les praticiens des diverses disciplines, rhétorique, météorologie, médecine, divination... Surtout, au sein des écoles philosophiques souvent rivales, se constituèrent des principes nouveaux de sémiologie ou, au contraire, des théories visant à contester la notion même de signe. Dans le présent volume, des historiens, des littéraires, des philosophes éclairent ces débats et montrent comment la science ancienne des signes s'est ouverte à des procédures et à des domaines autres que ceux qu'Aristote lui avait assignés.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-377-8
Format 16x24 cm - 272 pages
Prix 25€
Disponible en librairies et par correspondance

Publié le 7 juillet 2005

Les structures parallèles et corrélatives en grec et en latin

Paulo de Carvalho et Frédéric Lambert (dir.)


© PUSE, 2005.
Ce recueil est le résultat d’une initiative tendant à rapprocher des linguistes spécialistes du grec ancien et du latin, habitués en général à travailler en parallèle plutôt qu’en commun. Et ce n’est pas sans raison que le thème proposé fut celui des structures parallèles et corrélatives dont ces deux langues font un usage assez remarquable.
Un colloque avait donc réuni, à l’Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3, les 26 et 27 septembre 2002, plusieurs chercheurs français et européens, venus, qui d’Amsterdam, de Bruxelles, de Genève ou d’Oviedo, qui de Lille, de Lyon, de Nice, de Paris, de Poitiers, de Saint-Étienne et de Toulouse, que les Bordelais ont été heureux d’accueillir pour une manifestation qui n’avait pas eu beaucoup de précédents.
On trouvera donc, dans le présent volume, les principales contributions de ce colloque, dont il est à peine besoin de souligner la variété et l’intérêt, puisqu’elles couvrent les principaux domaines de recherche de la linguistique actuelle, tant du point de vue historique-comparatif que du point de vue descriptif.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-350-1
Format 16x24 cm - 280 pages
Prix 30€
Disponible par correspondance

Publié le 24 mars 2005

Agnellus de RavenneLectures galéniques : le "De pulsibus ad triones"

Nicoletta Palmieri (éd.)


© PUSE, 2005.
Sont publiés dans ce volume les cours que, à en croire la tradition manuscrite, l’archiatre Agnellus, mystérieux maître d’école vraisemblablement actif dans la Ravenne byzantine, consacra à l’explication du petit traité De pulsibus ad tirones de Galien. Bâties sur le modèle de commentaires alexandrins aujourd’hui perdus en grec, les leçons d’Agnellus, conservées sous la forme de notes de cours, fournissent en latin un témoignage important concernant la lecture du même texte galénique élaborée au sein de l’école d’Alexandrie au tournant des VIe et VIIe siècles. Par cette editio princeps, accompagnée d’une traduction française et de notes explicatives, Nicoletta Palmieri offre un complément significatif à nos connaissances sur ce premier galénisme que fut la médecine alexandrine à la charnière entre Antiquité et Moyen Âge.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-309-9
Format 16x24 cm - 352 pages
Prix 45€
Disponible par correspondance

Publié le 3 mars 2005

Météorologie dans l'Antiquité entre science et croyance

Christophe Cusset (dir.)

Les hommes sont sensibles très tôt aux phénomènes atmosphériques qui semblent révéler la présence de forces supérieures, toujours extraordinaires, toujours en rupture avec l'équilibre du quotidien. Quelles sont alors les interrogations des sociétés anciennes sur ces phénomènes ? Quelles sont les explications qu'elles savent apporter à ce qui les dépasse ? C'est l'enquête à laquelle se livrent ici une trentaine de chercheurs, spécialistes de l'Antiquité gréco-romaine, qui s'interrogent aussi bien sur les pratiques météorologiques des Anciens, que sur les explications mythologiques ou les représentations littéraires de ces phénomènes, que sur les premières interprétations philosophiques. Le concept antique de météorologie, qui ne correspond pas au concept moderne, nécessite de diversifier et de croiser les approches pour dégager les spécificités des conceptions antiques de la météorologie et saisir en même temps les premiers pas de ce qu'est la science moderne des phénomènes atmosphériques. Les différentes communications réunies dans ce volume par Christophe Cusset, professeur de littérature grecque à l'Université Jean Monnet, constituent les actes d'un colloque qui s'est réuni sur le site même de Météofrance en ouverture aux cérémonies annniversaires de l'implantation de Météofrance dans la ville de Toulouse.

ISBN 978-2-86272-258-6
Format 16x24 cm - 554 pages
Prix 28€
Disponible par correspondance

Publié le 10 juillet 2003

"Docente Natura"Mélanges de médecine ancienne et médiévale offert à Guy Sabbah

Armelle Debru et Nicoletta Palmieri (dir.)

ISBN 978-2-86272-230-6
Format 16x24 cm - 336 pages
Prix 30€
Disponible par correspondance

Publié le 9 janvier 2002

Rêver l'archéologie au XIXe siècle : de la science à l'imaginaire

Éric Perrin-Saminadayar (dir.)

ISBN 978-2-86272-222-1
Format 16x24 cm - 328 pages
Prix 30€
Disponible en librairies et par correspondance

Publié le 19 septembre 2001

Autour de la Dioptre d'Héron d'Alexandrie

Gilbert Argoud et Jean-Yves Guillaumin (dir.)

ISBN 978-2-86272-199-6
Format 16x24 cm - 368 pages
Prix 27,44€
Disponible par correspondance

Publié le 25 octobre 2000

Bibliographie des textes médicaux latinsAntiquité et Haut Moyen Âge. Premier supplément 1986-1999

Klaus-Dietrich Fischer (dir.)

ISBN 978-2-86272-196-5
Format 16x24 cm - 64 pages
Prix 7,62€
Disponible par correspondance

Publié le 20 septembre 2000

Études de l'aspect chez Platon

Bernard Jacquinod (dir.)

ISBN 978-2-86272-193-4
Format 16x24 cm - 384 pages
Prix 27,44€
Disponible par correspondance

Publié le 20 septembre 2000

Les complétives en grec ancien

Bernard Jacquinod (dir.)

ISBN 978-2-86272-175-0
Format 16x24 cm - 394 pages
Prix 30,49€
Disponible par correspondance

Publié le 4 janvier 2000

Nommer la maladieRecherches sur le lexique gréco-latin de la pathologie

Armelle Debru et Guy Sabbah (dir.)

ISBN 978-2-86272-128-6
Format 16x24 cm - 248 pages
Prix 18,29€
Disponible en librairies et par correspondance

Publié le 1 septembre 1998

Sciences exactes et sciences appliquées à AlexandrieIIIᵉ siècle av. J.-C. — Ier siècle apr. J.-C.

Gilbert Argoud et Jean-Yves Guillaumin (dir.)

ISBN 978-2-86272-120-0
Format 16x24 cm - 438 pages
Prix 32,01€
Disponible par correspondance

Publié le 2 septembre 1998

Les pneumatiques d'Héron d'Alexandrie

Traduction et de Gilbert Argoud et Jean-Yves Guillaumin

Le mot « pneumatiques » désigne un ensemble d’appareils qui utilisent le « souffle », pneuma en grec, c’est-à-dire la pression de l’air, de la vapeur et également de l’eau, avec usage de siphons, pour obtenir une réaction ou un mouvement. Certains appareils peuvent être utiles, comme la pompe à incendie, ou des dispositifs permettant d’alimenter automatiquement une lampe en huile ; mais d’autres ont un caractère ludique nettement affirmé, par exemple ceux qui permettent d’obtenir des chants d’oiseaux ou de la musique. D’autres enfin ont un caractère merveilleux,propre à étonner le spectateur ; c’est le cas de récipients où l’on verse de l’eau et d’où il coule du vin, par exemple.
Héron d’Alexandrie s’inscrit dans une longue lignée d’inventeurs ou « mécaniciens ». Selon toute vraisemblance, il a vécu au milieu du Ier siècle après J.-C. : dans ses Mécaniques, il décrit une vis de pressoir à pression directe, mécanisme que Pline l’Ancien présente comme une invention récente à son époque. Dans la Dioptre, il explique comment calculer la distance entre Rome et Alexandrie en observant la même éclipse de lune depuis ces deux villes, et cette éclipse, qu’il a certainement observée, s’est produite en 62 après J.-C.

ISBN 978-2-86272-111-8
Format 16x24 cm - 192 pages
Prix 22,87€
Disponible par correspondance

Publié le 1 septembre 1998

Actes du XXVIIIe Congrès International de l'Association des professeurs de langues anciennes de l'Enseignement SupérieurSaint-Étienne, 19-21 mai 1995

Bernard Jacquinod (dir.)

ISBN 978-2-86272-087-6
Format 16x24 cm - 136 pages
Prix 10,67€
Disponible par correspondance

Publié le 1 septembre 1995

Sciences et vie intellectuelle à Alexandrie Ier — IIIe siècle après J.-C.

Gilbert Argoud (dir.)

ISBN 978-2-86272-058-6
Format 16x24 cm - 226 pages
Prix 30,49€
Disponible en librairies et par correspondance

Publié le 1 janvier 1995

La médecine de CelseAspects historiques, scientifiques et littéraires

Philippe Mudry et Guy Sabbah (dir.)

ISBN 978-2-86272-051-7
Format 16x24 cm - 384 pages
Prix 30,49€
Disponible par correspondance

Publié le 1 janvier 1994

Mathématiques dans l'Antiquité

Jean-Yves Guillaumin (dir.)

ISBN 978-2-86272-021-0
Format 16x24 cm - 216 pages
Prix 18,29€
Disponible par correspondance

Publié le 1 janvier 1992

Pontica IRecherches sur l'Histoire du pont dans l'Antiquité

Bernard Rémy (dir.)

ISBN 978-2-86272-150-7
Format 16x24 cm - 126 pages
Prix 25,92€
Disponible par correspondance

Publié le 1 janvier 1991

Études de médecine romaineMémoires VIII

Guy Sabbah (dir.)

ISBN 978-2-86272-149-1
Format 21x29,5 cm - 180 pages
Prix 15,24€
Disponible par correspondance

Publié le 1 janvier 1989

Bibliographie des textes médicaux latinsAntiquité et Haut Moyen Âge

Pierre-Paul Corsetti, Klaus-Dietrich Fischer et Guy Sabbah (dir.)

ISBN 978-2-86272-147-7
Format 16x24 cm - 176 pages
Prix 15,24€
Disponible par correspondance

Publié le 1 janvier 1988

Recherches épigraphiques : documents relatifs à l'histoire des institutions et de l'administration de l'empire romainMémoires VII

Bernard Rémy (dir.)

ISBN 978-2-86272-148-4
Format 21x29,5 cm - 160 pages
Prix 19,82€
Disponible par correspondance

Publié le 1 janvier 1986

Textes médicaux latins antiquesMémoires V

Guy Sabbah (dir.)

ISBN 978-2-86272-146-0
Format 21x29,5 cm - 164 pages
Prix 13,72€
Disponible par correspondance

Publié le 1 janvier 1984

Livres épuisés

  • L'Ars Medica (Tegni) de Galien : lectures antiques et médiévales
    Nicoletta Palmieri (dir.) - 2008
    ISBN 978-2-86272-473-7
    224 pages
  • Musa docta. Recherches sur la poésie scientifique dans l'Antiquité
    Christophe Cusset (dir.) - 2006
    ISBN 978-2-86272-426-3
    456 pages
  • Le rationnel et l'irrationel dans la médecine ancienne et médiévale
    Nicoletta Palmieri (dir.) – 2004
    ISBN 978-2-86272-297-9
    344 pages

  • Archéologie des sanctuaires en gaule romaine
    William Van Andringa (dir.) - 2000
    ISBN 978-2-86272-202-3
    216 pages
  • Cas et prépositions en grec ancien
    Bernard Jacquinod (dir.) - 1994
    ISBN 978-2-86272-047-0
    264 pages
  • Mémoires X - Le Latin médical. La constitution d'un langage scientifique
    Guy Sabbah (dir.) - 1991
    ISBN 978-2-86272-016-6
    432 pages
  • Mémoires III - Médecins et médecine dans l'Antiquité
    Guy Sabbah (dir.) - 1982
    ISBN 978-2-86272-145-3
    192 pages
  • Mémoires II
    Collectif - 1980
    ISBN 978-2-86272-144-6
    156 pages
  • Mémoires I
    Collectif -1978
    ISBN 978-2-86272-143-9
    96 pages