IUFM

IUFM

Directeur Didier Nourrisson

Les Publications de l’université de Saint-Étienne ont le souci de publier les travaux des groupes de recherche de l’IUFM de l’académie de Lyon. Ils portent sur deux thématiques principales, essentielles pour qui s’intéresse aujourd’hui à l’éducation :
– l’éducation à la santé ;
– l’éducation par l’image.
Ces travaux permettent ainsi, dans une approche modernisée et dans une perspective historique, de réfléchir aux modalités et aux acteurs du système éducatif. On y verra en particulier des œuvres pionnières sur le cinéma d’éducation et des ouvrages novateurs sur la santé scolaire.

  

L’Hygiène à l’école

Séverine Parayre

L’ouvrage est consacré aux préoccupations de la santé des élèves dans le cadre des établissements scolaires. L’auteur retrace de quelle manière et par quels processus les pédagogues, les parents et l’État ont pris en compte les soins du corps et la santé des élèves, à la fois dans l’enseignement secondaire et primaire. L’étude commence à la fin de l’Ancien Régime, moment de changement dans le régime de vie des élèves, autant pour leur alimentation, que pour leurs exercices physiques et l’agencement de l’espace scolaire, changements qui vont préfigurer une autre façon de préserver la santé, de gérer la discipline et de faire de la pédagogie. La recherche prolongée au XIXe siècle permet de mettre en évidence les bouleversements pour l’hygiène et la médecine à l’école, de redéfinir les priorités sanitaires et les nouveaux acteurs intervenants. L’étude se termine au début de la Troisième République, moment clé, l’hygiène scolaire est née et ne cessera de se développer.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-590-1
Format 16x24 cm – 368 pages
Prix 32 €
Disponible en librairies ou par correspondance

Publié le 26 janvier 2012

L’École face à l’alcool

Jacqueline Freyssinet-Dominjon et Didier Nourrisson

Depuis plus d’un siècle, l’alcoolisme est dénoncé comme un mal français. L’École a été très tôt interpellée afin d’informer sur les dangers du trop-boire et surtout de former les jeunes générations à ne pas boire. Utilisant des sources fondamentales (manuels scolaires) et peu connues (films fixes d’enseignement), les auteurs montrent les aléas d’une politique de santé scolaire, très dépendante de l’environnement socio-économique du pays. Ils plongent ainsi au cœur des problématiques d’une éducation à la santé des jeunes.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-515-4
Format 16x24 cm – 204 pages + CD-Rom
Prix 18 €
Disponible en librairies ou par correspondance

Publié le 3 septembre 2009

Jean Brérault, l’instituteur cinéaste (1898-1973)

Josette Ueberschlag

Ce livre constitue une première tentative pour écrire l’histoire d’un cinéma facilitant le passage du voir au comprendre, autrement dit servant les apprentissages, l’enseignement et l’éducation.
Il fallait commencer par Jean Brérault qui est le cinéaste le plus emblématique de ce genre cinématographique qui n’apparaît réellement qu’à partir des années 1920. Étudier son œuvre, c’est prendre en compte ses films, mais aussi l’ensemble de ses activités. Non seulement, il est scénariste, réalisateur et monteur, mais également, instituteur public, syndicaliste militant et homme engagé dans l’action politique. Une telle analyse implique de recourir à des sources plurielles et de s’adonner à des « fouilles » méthodiques, aussi bien dans les archives des institutions que dans les collections de revues et de journaux. Cette lecture de la vie d’un homme enrichit nos connaissances historiques sur la période de l’entre-deux guerres et nous dévoile les conflits, les contradictions, les non-dits et les problèmes économiques que soulevait alors l’utilisation du cinéma à l’école.
Ses films nous révèlent le dur labeur des hommes et femmes du peuple, nous renseignent et nous émeuvent tout à la fois. Ils constituent une part de notre histoire et méritent d’entrer dans notre patrimoine culturel, social et politique.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-450-8
Format 16x24 cm – 336 pages
Prix 33 €
Disponible par correspondance

Publié le 14 juin 2007

La Mutualité de la Loire face aux défisEnracinement local et enjeux nationaux (1850-1980)

Dominique Dessertine, Olivier Faure et Didier Nourrisson

Cet ouvrage est le fruit de la démarche originale de la Mutualité française Loire qui a ouvert ses archives, facilité l'accès à celles des Mutuelles et financé la recherche. Le livre relate pourquoi et comment s’est construit et développé un mouvement mutualiste d’importance dans le département qui a contribué à l'émergence d'une Fédération nationale. Les sociétés de secours mutuel du XIXe siècle ont apporté une première protection sociale (décès, maladie, retraite) aux catégories montantes (classe ouvrière, classes moyennes). Elles ont réussi précocement à se fédérer en une Union départementale, qui a pu ajouter peu à peu des services supérieurs remarquables par leur technicité et leur modernité (clinique, radiologie) et faire de la Loire un des départements les plus mutualisés de France. Malgré des difficultés d’ordre idéologique, matériel ou humain, la Mutualité de la Loire a appris à participer à la gestion des Assurances sociales, puis à compléter la Sécurité sociale pour devenir un acteur incontournable de la protection sociale. Cependant les valeurs et les pratiques mises en œuvre par les pionniers ont dû subir bien des réformes et des accommodements. Cette histoire du mouvement mutualiste touche ainsi au social, à l’économique, au politique, et au culturel.

Table des matières

ISBN 978-2-86272-343-3
Format 16x24 cm – 320 pages
Prix 20 €
Disponible par correspondance

Publié le 10 février 2005

Identités, Mémoires, Conscience historique

Didier Nourrisson et Nicole Tutiaux-Guillon (dir.)

La Société Internationale de Didactique de l’Histoire a choisi la France pour son Congrès mondial en 2001. Cet ouvrage présente les principales communications qui ont été échangées à cette occasion dans un colloque organisé en partenariat avec le pôle de recherche en Sciences humaines et sociales de l’Institut Universitaire de Formation des Maîtres de Lyon. Les identités nationales, la mémoire collective et la conscience historique composent un thème sensible, une question vive, dans nos sociétés d’aujourd’hui, en état de mondialisation/globalisation. La recherche rejoint des préoccupations de l’institution en matière d’enseignement de l’histoire et sans doute de formation des enseignants. L’ensemble s’inscrit dans le cadre d’une prise en compte des évolutions des identités reconnues légitimes dans la sphère publique, d’une réflexion sur le rapport des nouvelles générations au passé, et sans doute plus largement d’un renouveau des approches des liens sociaux et du rôle social de l’histoire. Cette question, loin d’être exclusivement française, se retrouve dans la plupart des pays Européens, avec une acuité toute particulière dans les pays de l’Est. Des didacticiens et historiens l’évoquent également pour l’Amérique, Brésil, Canada., ou dans un contexte évidemment différent, pour le Maghreb.

ISBN 978-2-86272-267-2
Format 16x24 cm – 222 pages
Prix 23 €
Disponible en librairies ou par correspondance

Publié le 23 janvier 2003

À votre santé !Éducation et santé sous la IVᵉ République

Didier Nourrisson (dir.)

L’altération de la santé concerne les hommes depuis toujours. Ce problème sociétal inscrit les maladies et les grands fléaux sociaux dans une perspective historique influençant largement la société et les représentations qu'elle se construit de la santé de la population et d'elle-même. Ainsi, chaque groupe spécifique, chaque peuple entretient un rapport à la santé, aux maladies qui lui est propre et détermine des choix politiques parfois très différents d’un groupe à l’autre, d'un pays à l'autre.
En France, l’après-guerre marque l’entrée dans l’ère de la consommation, favorise de nouveaux comportements et, notamment, initie l’émergence de la personne en lieu et place d’un fonctionnement collectif.
En même temps, non sans paradoxe, l'État-Providence est institué : la création de la Sécurité sociale, l'extension des allocations familiales, éléments majeurs d'un « New Deal social » répondent à un nouveau besoin de protection des Français.
Un autre facteur doit être considéré : la deuxième démocratisation de l’institution scolaire. Après la première vague des années Ferry, l'École connaît une deuxième révolution des effectifs, en particulier dans le secondaire. L’apprentissage de la santé pour ces nouveaux et futurs citoyens-consommateurs devient essentiel.

ISBN 978-2-86272-250-4
Format 16x24 cm – 216 pages
Prix 23 €
Disponible par correspondance

Publié le 11 septembre 2002

Cinéma-École : aller-retour

Paul Jeunet et Didier Nourrisson (dir.)

ISBN 978-2-86272-235-1
Format 16x24 cm – 280 pages
Prix 23 €
Disponible en librairies ou par correspondance

Publié le 12 décembre 2001